Itinéraires de protection

Découvrez Bossòst et leur patrimoine à travers leurs itinéraires de protection

Info Tourisme Bossòst

Nous sommes dans Eth Grauer, la nouvelle avenue du siècle dernier, qui a été toujours le point de rencontre et de blanchisserie sur la Garonne des maisons de village, avant que le fleuve fermé et maintenant, depuis l'ouverture des frontières 1948, l'arrivée du tourisme et le conditionnement de cette nouvelle que la N-230 avenue ouverte aux commerces et du centre Garonne visite de la ville. Parallèle à la Calle Mayor, ancien Camino Real, eu la moulin et deux ponts de la Garonne pour passer à Lana et Bocard maintenant terrain de sport de la ville. Voici la légende jolies encontaremos six chapelles.

La légende des chapelles de Bossòst

Il nous est conté qu’il y eut une époque, où les épidémies menaçaient les villages du Val d´Aran. Un jour, un jeune berger de Bossòst qui montait avec son troupeau aux estives du village se trouva face à face avec un moine, il lui expliqua la peur dont souffraient les voisins de la grosse épidémie qui arrivait. Le moine demanda au jeune berger de redescendre et de dire aux voisins de faire construire six chapelles autours de la ville afin de se protéger des maladies. C´est ce qu’il fit mais personne ne voulu le croire et il repartit revoir le moine, qui laissa ses cinq doigts marqués sur son dos en lui disant : “Maintenant ils te croiront et tu leur diras qu´il faut les orienter face au village pour les protéger contre la peste”. Finalement c´est ce qu´ils ont fait. Ils ont construit les six chapelles: S. Fabian et S. Sebastian, S. Ròc, S. Cerat, S. Joan Crisòstom, S. Antòni et Era Pietat, et c’est ainsi que selon la légende, la peste n´est jamais rentrée dans Bossòst. Une autre version parle de sept chapelles si on compte celle située à l’entrée de la grotte, la Soala Casteràs. Aux alentours du Portillon, on trouve encore un toponyme qui nous rappelle cette histoire, l´Arriulet deth Monge.

Route des Chapelles

C´est un chemin qui nous fera connaître une partie des chapelles et, selon la légende, elles fûrent batis par les voisins de Bossòst pour se protéger des épidémies. L’itinéraire est fait de deux parties distinctes : Nous commencerons par sortir de la ville afin de parcourir la Lana de Bossòst, pour terminer avec un itinéraire urbain qui nous amènera jusqu´aux chapelles et le Cap dera Vila de Bossòst.

Soala Casteràs

C´est un itineraire qui nous amènera aux anciens domaines de la Seigneurie de Bossòst, le Château de Bossòst, point cardinal pour contrôler le passage des ennemies et se comuniquer avec les autres forteresses des alentours. Depuis le château on surveille toute la ville et les terres, ainsi que les 7 chapelles qui protégeaient le lieu, et sur la même route on trouvera les restes de la chapelle, la plus ancienne, située à l´entrée de la grotte de Bossòst, Soala Casteràs.

Chemins du Portilhon

Par les anciens chemins. La route nous conduira sur les vieux sentiers où accédaient les voisins de Bossòst pour grimper sur leur montagne afin d’extraire le bois, monter le bétail sur les hauts paturages etc. Ils y allaient également pour y faire de la contrebande, des échanges commerciaux de produits primaires comme le café ou le sucre. En 1877 fut construit un nouveau sentier, la “Rota vielha”, pour faciliter l´arrivée des voyageurs aux casinos situés aux alentours du Portilhon, où se trouve aujourd´hui le parc Aran Park, le parc animalier de faune autochtone des Pyrénées.

 

Chapelle du Sant Fabian et Sant Sebastian

Au quartier de S. Fabian, se trouve la chapelle protectrice de cette partie de la Garonne. Nous sommes connaisseurs d´une restauration réalisée en 1870 mais c´est dans la dernière intervention que souffre la perte de sa protection de la couche de chaud, dans le mur principal. Au XVIIème S. Sebastian (uniquement), est l´une des quatre églises de la ville, c’est au XVIIIème que l’on parle des deux saints de la chapelle.

 

Place de l'Église

Centre de la vie du village, où le Conseil se réunit sous Village la vieille centenaire de l'orme de toutes les places principales, pour relier deux les questions sociales (mariages ...) comment les questions de travail (achats, etc.). Ici était l'ancien Crasta ou bailliage, et aujourd'hui la mairie, datant du s. XVIII, reconstruite dans la même période. Brûlé par l'accident dans les années années quarante du siècle dernier, sa façade avaient une image de la femme marbre avec un livre ouvert, a fait don au bailliage par le général Banal Halen, Je l'ai emmenée de Majorque à l'art. XIX; disparus depuis 1910. Torre récupéré dans ce siècle, son emplacement d'origine, contre Pl. Mayor ou à l'église, où une pierre reliant les voleurs, la «vengeance petra» et où le conseil du village est réuni sous la vieille centenaire de l'orme du peuple. Une partie de l'ancienne fontaine de marbre manque est à l'intérieur de l'église.

 

Église dera Purificacion

L´église de Notre-Dame de Bossòst, du XI-XIIème siècle, est la mieux conservé de toutes les constructions religieuses de la vallée, et de par son église et clocher, elle a été déclaré depuis cette année 2015 monument historique. Dédiée à la Purification de la Vierge Marie, le 2 février a lieu une messe mais la plus importante a lieu lors de la fête le 15 août.

 

Chapelle du Sant Ròc

Elle se trouve dans la zone du même nom, séparée de la ville du côté nord selon les statistiques du XIXème siècle, aujourd’hui nouveau quartier, elle était la protectrice des épidémies, son image était à l’époque gardait chez Lúcia, une des familles forte de ce quartier, mais aussi d’autres anciennes images.

 

Chapelle du Sta. Eulària

Les restes de la Chapelle au pied da la Soala Casteràs, au-dessous de l’ancienne forteresse, était une des sept protectrices de la ville, quatre d’entre elles, comme bâtisses religieuses, déjà présentent lors du recensement aux siècles XVII et XVIII.

 

Chapelle du Sant Joan Crisòstom

De part sa situation, à l’ouest de la ville et sur sa part haute, elle a souffert les avalanches de neige, comme la dernière qui eut lieu en janvier 1981, dû aux fortes neiges accumulées sur les Pales d’Estiuèra. Une des cinq chapelles selon l’inventaire du XVIIIème siècle.

 

Chapelle du Sant Cerat

Au sommet de la ville, elle est surement l’une des bâtisse les plus anciennes des six qui entourent la ville, un cordon spirituel ou action de grâce, comme nous explique la légende des six chapelles de Bossòst, sept avec l’église.

 

Chapelle du la Mair de Diu dera Pietat

Connue dans d’autres endroits comme la Vierges des Neiges, ici c’est Era Pietat, elle se situe à l’entrée sud de la ville ou à la sortie même du Camin Reiau et qui donne nom à une partie de la Grande Rue.

 

Chapelle du Sant Antòni

C’est la plus éloignée de la ville, sur le vieux chemin de la montée du Portillon, c’était une tradition d’y monter à pied tous les 13 juin. De sa situation privilégiée nous trouvons les premières images faites de l’histoire de Bossost du XIXème siècle.

 

Carte Itinéraires

 

Tourisme Bossòst

Vous cherchez plus information touristique de Bossòst? Tout dans votre main. Venez!

Venez a Tourisme Bossòst

Contactez avec Tourisme Bossòst

Ne pas hésiter à nous envoyer un courriel pour demander toute information sur nos routes ou pour dire bonjour!

torisme@bossost.es